Correction prochainement…

Salut à toi, ouais je sais, ça fait énormément de temps que je n’ai pas écrit de billet ici. Plus d’un an de silence radio.

C’est par ce que j’ai eu quelques péripéties dans la vie, mais aujourd’hui j’ai décidé d’écrire ce billet.

Si vous me suivez, si vous me connaissez un peu, vous savez que l’animation radio est plus qu’une passion pour moi, c’est carrément une histoire d’amour, ouais, nan, ne m’en veux pas chérie, toi aussi je t’aime 😘 Bon, faut que je me trouve une chérie !

J’ai commencé à me passionner pour la radio vers mes 13 ans, début 2000, j’admirais avant tout ces voix, ces personnes qui nous faisaient rire et parfois pleurer. Ces personnes mystérieuses, que l’on a jamais vu, mais pourtant qui partagent notre quotidien. Réveillé tous les matins par la même bande de potes qui nous amusent en faisant les cons pour nous mettre de bonne humeur dès le réveil. Et il y a ceux qui nous ont accompagnés le soir, en nous parlant de musique, de sexualité, d’amour ou encore de politique. Bien évidemment, il y a aussi celles et ceux qui nous préparaient de la musique pour l’après midi, après l’école.

J’ai fais parti de ceux qui préférais écouter la radio plutôt que de regarder des séries US à la télé, trouvant ça moins intéressant.

Dans les années 70/80, il y a eu l’arrivée de la radio libre, sur les bandes FM et ses radios pirates ! Puis j’ai eu une chance inouïe, dans les années 2000, ça été le boom de la webradio, ses radios pirates et radios libres, tiens, ça ressemble étrangement aux années 70/80 !

J’ai donc sauté le pas, discutant entre passionné sur des forums et autre caramail et MSN de l’époque (oui, ) j’ai donc commencé à rejoindre RadioWaves une webradio pirate. Et de fil en aiguille, j’ai commencé l’animation, certes, de façon très amateur et très hésitant, mais j’ai été très bien entouré par d’autres passionnés !

Après avoir mis la radio en stand-by pour me concentrer sur mes études, je recherchais une radio d’accueil en 2010/2011, et mon ami Augier m’a parlé d’une radio dans la ville voisine ! Ni une ni deux, on s’est décidé, on a crée et animé une émission sur la musique électronique « Les Curiosités Électroniques ». Nous y avons fait de belles rencontres, dont BenH avec qui j’ai co-animer « Showtime ».

Mais, ayant des reproches à faire à la direction de « Radio Bord De Scène (RBDS) », ayant peur de la moindre folie radiophonique, avec Augier on s’est décidé, on allait créer notre radio !

En 2011/2012, on s’est attardé sur la création d’une association à but non lucratif. On a donc créer « Full Médias Inc. », et n’étant pas sur la même longueur d’onde pour la programmation antenne, on a décidé que cette association allait avoir deux radios, « Full Radios Hit&Club » et « Full TraX » sous le nom général de « Full-Radios ».

Très vite, nous avons été rejoint par d’autres passionnés, dont Jason qui avait sa radio, « SoundHits », qui est devenu « DreamHits » avant de devenir « Explos’Yves » sous le statut associatif « EXP Groupe ».

La vie faisant qu’Augier nous a lâchement quitté ce gros batard a trouvé l’amour et est parti profiter des papillons dans son bidon, « Full-TaX » ne pouvait pas être maintenue, « Full Radios Hits&Club » devenait fille unique, le « S » à Radio, n’avait plus de sens. Malgré la tentative de fusion à froid avec « Explos’Yves », ça sonnait comme incohérent.

Puis courant 2018/2019, on a décidé de stopper les flux de « Full-Radios » et d’ « Explos’Yves », en re-créant une nouvelle entité « XP Radio », comme « Expérience Radio » (radio qui existe déjà sous ce nom ailleurs en Île-de-France), « XP » comme le « Exp » d’ « Explos’Yves ». Cette dernière était très axé musiques des années 80 et actuels, et « Full-Radios » sur les Hits et sons Clubbing. Alors on a refait la programmation, des hits, des sons clubs, des musiques des années 80-90-2000 mais aussi des artistes locaux.

Je n’étais pas convaincu par le côté « tremplein de nouveaux talents », surtout par le côté « on accepte tout le monde sans distinction » que Jason soutenait. Mais ce dernier a sû me convaincre, tout en gardant la ligne fixée, on accèpte un maximum d’artistes, mais certains ne seront pas diffusables sur l’antenne. Il faut faire des choix !

« XP Radio » est donc devenu un tremplein de nouveaux talents.

Fin 2019, XP Radio est prête ! Prête à être lancée, des hits, des sons clubbing, des bons sons à l’ancienne des années 80, 90 et 2000, des nouveaux talents, un agenda d’interviews qui commençais déjà a bien s’organiser, une émission de lancement se mettait sur pied avec un live de 6 à 10h, un studio retapé pour l’occasion, bref, on était heureux !

Vous l’avez vu venir ? Non ? 2020 ! Oui, vous lisez bien, le lancement était prévu vers février/mars 2020, et ce fichu COVID nous a plombé le démarrage… Peu importe, on tente de se réorganiser durant le confinement. Lancement prévu en grandes pompes le 1er Juillet 2020.

Des invités, des interviews, dont une en Anglais (une prouesse pour moi, autant technique que linguistique), on s’est lancé. Malheureusement, Juillet… C’était par ce qu’on ne pouvait pas faire autrement, mais Juillet c’est avant tout les vacances, et les radios, bah c’est ancéphalogramme plat à cette période ! Quoi qu’il en soit, on est déterminé, on prévoit le forum des associations !

Mais que dis-je… La Municipalité a décrété que, cause COVID, seuls les associations sportives et culturelles pouvaient être présent au forum… Mais nous… On n’était ni l’un ni l’autre selon eux. Une grosse claque dans la gueule…
On avait aussi organisé, en septembre, un atelier, qui devait être le début d’une longue série d’aterliers sur le thème de la radio. Mais encore une fois, le sort s’acharne sur nous. La ville a inscrit la mauvaise date dans le bulletin municipal, ce qui nous a fait passé d’une quinzaine/vingtaine d’inscrits potentiel à cinq…
Ils ont fait un article sur nous, qu’on a dû retravailler pour eux car bourré d’erreurs et d’incohérences.

Bref, nous avions un local, tout préparé par rapport à la COVID, masques, sur-bonnettes uniques, distanciation, gel etc. Malgré tout, malgré que pas mal de monde voulait rejoindre l’association, la méchante COVID faisait peur, personne n’osait. Les quelques uns qui s’y sont avanturés, ont vite été démoralisés par les couvre-feux qui empêchait tout travail correct.
Étant une association, impossible de délivrer un certificat professionnel. Les mesures gouvernementales absurdes ont clairement plombés l’ambiance et la motivation des gens.
Pour autant, on n’a pas baissé les bras. On a fait des interviews, des lives et du contenu, la radio a été en nette progression, de façon constante, sans désamplifier. Un résultat bien meilleur que Full-Radios et Explos’Yves réunit !

Fin 2020, je me suis séparé de la mère de mes filles, venant perturber cette dynamique.

Tenant la radio à bout de bras, d’un côté, une audience montante et incroyable, de l’autre, une absence de membres et de participants.

Les différentes mesurettes du gouvernement incapable, incapable car ce gouvernement a totalement oublié les associations dans ses mesures, nous laissant coincé entre les particuliers et les professionnels.

Septembre/Octobre 2021, on décide d’arrêter les frais. On programme donc l’arrêt définitif d’XP Radio et d’XP Radio Association.
Le 15 Janvier 2022, dernière émission en live avec le DJ Mathieu Lemar, DJ résident d’XP Radio.
Le 30 Janvier 2022, fin des services Web d’xpradio.fr.
Le 09 Février 2022, dernière heures du flux d’XP Radio.
Le 01 Mars, dépôt de la dissolution de l’association.
Le 31 Mars, fin du débarassage et de la revente du matériel et du démentellement du studio.

Mais pour autant, je ne compte pas arrêter la radio, je pense chercher une nouvelle radio d’accueil, ailleurs, et peut-être même de façon professionnelle si mes compétences me le permettent.

Comme je vous le disait, il y a 10 ans, lorsque nous avion démarrer Full-Radios, nous avons été soutenue par Ecstatic Playground, une association qui avait des groupes de musiques, groupe qu’on a mis en avant. Durant notre périple, cette association qui cherchait un local pour s’installer et bosser sur ses ateliers, on voulu faire de la « collocation », très vite, ils ont voulus investir, financièrement, car ils avaient des subventions, nous non. Petit à petit, ils ont pris tout l’espace que l’on avait obtenu, avant de partir du local, ils ont bien décidé de nous foutre un gros coup de poignard dans le dos. Certains ont modifié le planning ci-dessus pour laisser entendre qu’au 31 Janvier nous aurions vidé notre studio, mettant la pression directement pour qu’il n’y ait pas de repreneur, pour qu’on dégage très vite car ils avaient un projet avec une autre asso. Biensûr, on n’avait aucun intérêt pour eux alors, oust ! Dehors les bouseux qui font de la radio bénévolement, vous n’êtes que 3 ou 4, nous on est 10 millions, nous on bosse (tiens, on dirait mon ex…), bref, on est boutés comme des mal-propres alors qu’on a toujours été à la cool avec eux, les laissant prendre l’espace nécessaire pour leurs activités.

Ils sont prêt en plus de ça à nous racheter le matériel de la radio, que c’est généreux, mais pas plus cher que la valeur de l’argus, bah oui, faut pas déconner les bouseux amis, votre matériel de merde radio on s’en servira pour des activités, mais on ne veut pas y mettre le prix… Plus de 3000€ investis à l’origine sur le matériel sono, ils ne voudront même pas mettre plus de 1000€, et encore… Une pipe, 100 balles et un mars, voilà ce que l’on devrait faire ! Alors c’est sans état d’âme que je leur dit d’aller se faire foutre, bien entendu, je ne met pas tout le monde dans la même litière, certains chez eux sont des amours, et se reconnaitront en lisant ceci.

Mais gardons un côté positif et remercions les XP Talents qui nous on fait confiance, avec qui on a fait de belles rencontres, comme Polder, Jack Art, Bleu Minuit, Plump mais aussi Myke Vangout !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *