La France compte aujourd’hui 43 milliardaires. Elle en comptait 42 en 2021. 42 milliardaires dont la fortune a augmenté de 439% entre 2009 et 2020 : un record si l’on excepte la Chine continentale. Gavés d’argent public, les 5 premiers d’entre eux ont vu leur fortune multipliée par près de 3 sous Emmanuel Macron, et augmenter davantage en 19 mois de pandémie qu’en une décennie. Le Président de la République répétera à l’envie ses histoires de prise de risque, de réussite et de self made man, les faits sont contre lui, et c’est le libéral Financial Times qui le dit : près de 80% de la fortune des milliardaires français provient de l’héritage. Selfs made man ? Balivernes. 80% des milliardaires sont des fils à papa.

L’insoumission.fr lance une nouvelle série intitulée « désintox économique ». L’objectif : apporter des outils à nos lecteurs pour participer à la bataille culturelle contre la propagande économique véhiculée tous les jours par les médias traditionnels. Notre but : vulgariser les débats économiques pour les rendre accessible au plus grand nombre. L’adversaire : les milliardaires qui détruisent la planète et les humains, et qui possèdent les médias dominants. Nos alliés dans la bataille : nos économistes et vous, nos lectrices et lecteurs. Deuxième épisode de notre série désintox sur les milliardaires. Notre article.

C’est le libéral Financial Times qui le dit : près de 80% de la fortune des milliardaires français provient de l’héritage

Sur la base du classement Forbes de 2021, le très libéral quotidien britannique Financial Times a publié un article traitant des gains réalisés par les milliardaires pendant la crise sanitaire. Outre qu’il en ressort que la fortune des milliardaires français a augmenté de 11% en part du Produit Intérieur Brut entre 2020 et 2021, l’article montre que 80% de leur fortune est le produit de l’héritage. Merci Papa.

80% c’est significativement plus que les 70% allemands et 65% indonésiens qui complètent le podium. C’est beaucoup plus que la moyenne mondiale qui se situe aux alentours des 40%. C’est bien davantage encore que le système de caste indien, et que les 25% américains.

Chez les 5 premiers milliardaires français, les héritiers se nomment Bernard Arnault (à date le deuxième homme le plus riche de la planète), héritier de la société Férinel ; Alain et Gérard Wertheimer, héritiers de la maison Chanel, ou encore Françoise Bettencourt-Meyers, héritière de Liliane Bettencourt, elle-même héritière du groupe L’Oréal. Un peu plus bas dans le classement, c’est aussi le cas des trois enfants de Serge Dassault, ou celui d’Emmanuel Besnier, propriétaire-héritier du groupe Lactalis. La méritocratie on vous a dit…

Macron et les assistés d’en haut

« Plus vos revenus sont élevés, plus les politiques menées entre 2017 et 2022 les ont augmentés, avec une prime considérable aux très riches ». Tels sont les mots du dernier Rapport sur les riches en France, publié par l’Observatoire des inégalités au mois de juin dernier. En cause, l’abolition de l’ISF et autre flat tax.

Mais sur l’héritage des ultra-riches aussi Emmanuel Macron a prévu de faire des cadeaux, en plus des nombreuses niches fiscales déjà existantes pour les transmissions de grandes fortunes. Comme le rappelle encore l’observatoire des inégalités « recevoir 100 000 euros ou plus, cela n’arrive quasiment jamais dans les catégories populaires : seuls 7 % des héritages perçus par des employés actifs dépassent ce montant ; chez les ouvriers, la part est non significative, tant le cas est rare ; et elle est de 11 % chez les salariés hors cadres supérieurs ». Pourtant, le candidat Emmanuel Macron a promis lors de sa dernière campagne de relever de 100 000€ à 150 000€ l’abattement sur les successions de parents à enfants. Il en irait là d’un nouveau cadeau fait aux plus riches, d’un nouveau cadeau de près de 3 milliards d’euros.

Pour un héritage maximum

Alors que l’augmentation de la richesse des héritiers-milliardaires français entre 2020 et 2021 aurait pu permettre de « quadrupler le budget de l’hôpital public ou (de) distribuer un chèque de 3500 euros à chaque français », Jean-Luc Mélenchon a proposé l’instauration d’un héritage maximum.

Pour lutter contre des inégalités toujours plus abyssales, pour financer une allocation d’autonomie aux jeunes de plus de 18 ans et aux lycéens professionnels, un choix politique s’impose. Celui par exemple d’instaurer un héritage maximum de 12 Millions d’euros au-delà duquel tout sera redistribué à ceux qui ont le moins. Pour rappel, recevoir 12 Millions d’Euros c’est recevoir d’un seul coup l’équivalent de 100 fois le patrimoine médian des français, c’est recevoir d’un seul coup près de 800 ans de SMIC. Ça laisse de quoi voir venir.

Eliot