Comment ça marche les mails ? [L’informatique pour les 9 à 99 ans]

Salut à toutes et salut à tous !

Je me lance dans de nouveaux articles simplifiés afin d’expliquer l’informatique pour bien débuter sa compréhension et améliorer ses connaissances, de façon accessible à tous, de 9 à 99 ans !
Cet article est rédigé simplement, avec quelques termes technique qui seront expliqués, j’essaie de vulgarisé au mieux ! Je ne parlerais pas des différents protocoles de communication mail, IMAP, SMTP ou encore POP et je ne ferais pas référence aux logiciels de serveurs eux mêmes.

Allons-y et commençons par « C’est quoi les mails et comment ça marche ? »

Un mail ou eMail, e-mail ou selon l’académie Française, Courriel (Beurk), c’est un courrier virtuel. C’est vraiment l’équivalent réel du courrier papier avec son enveloppe et son timbre, l’enveloppe et le timbre en moins !

Dans la vraie vie, vous allez prendre une feuille de papier, écrire vos petits mots d’amour, plier la feuille, la mettre dans l’enveloppe, indiquer votre adresse au dos, l’adresse du destinataire devant, apposer un timbre, puis glisser la lettre dans une boite jaune de La Poste (si vous êtes en France) puis La Poste fera son job, collectera les courriers de ses boites jaunes dont votre lettre, triera en fonction de sa destination, à l’arrivée, La Poste triera en fonction de la rue, le facteur déposera enfin votre lettre dans la boite de votre ami(e). En 2018, en métropole, les courriers mettent 24 à 48h à arriver. Avec le Mail et bien, c’est quasiment en instantané aux quatre coins du monde.

Donc, comment ça marche ?

Lorsque vous habitez quelque part, vous avez une adresse qui se présente dans sa forme maximale, ainsi :

Monsieur Stef OFFICIEL
1 Rue du Labo de Stef
Bâtiment S, Escalier N°4, Étage 2, Porte N°42
99500, Taintinouain-Les-Bains, France

Qu’avons-nous là ?

On sait donc que Monsieur OFFICIEL, de prénom Stef habite dans la ville de Taintinouain-Les-Bains en France, dans le département (fictif) de la Normandie Alpine, 99, dans un ensemble d’habitation situé au N°1 de la Rue du Labo de Stef, que c’est le bâtiment de la lettre S, l’entrée est la N°4, il est au second étage et à cet étage, c’est la 42ème porte ! (Sacré complexe de cages à poules 😀 )

Pour le Mail, c’est plus ou moins pareil, sauf que vous pouvez en avoir pleins et même choisir votre « Opérateur » (le fournisseur mail, la société ou le service qui vous prête un espace pour envoyer et recevoir des eMails).

Vous pouvez emprunter un espace chez la plupart des F.A.I. (Fournisseur d’Accès Internet), par exemple :

  • Free
  • SFR
  • Orange
  • La Poste
  • etc.

Ou encore, utiliser un espace d’une société géante du web comme :

  • Google
  • Yahoo!
  • etc.

Ou bien utiliser des services associatifs :

Ou même, comme un foufou, héberger ses services ou similaire :

  • Mail avec son nom de domaine
  • Installation sur un mini-PC de type RaspberryPi chez vous
  • etc.

Donc vous êtes chez tel ou tel hébergeur, vous êtes « [at] » quelque part, arobase quelque chose (@). Reprenons nos exemples ci dessus :

  • @free.fr
  • @sfr.fr
  • @orange.fr
  • @laposte.net
  • @gmail.com
  • @yahoo.com
  • @zaclys.net
  • @stefofficiel.me
  • etc.

Vous comprenez ? Bien ! Maintenant que l’on sait où vous trouver, il faut savoir qui vous êtes !
Donc, avec un pseudo, « MichelDu42 » ou encore « Pierre.Dupont » vous aurez une adresse de type :

  • MichelDu42
    • MichelDu42@free.fr
    • MichelDu42@orange.fr
    • MichelDu42@gmail.com
  • Pierre.Dupont
    • Pierre.Dupont@sfr.fr
    • Pierre.Dupont@laposte.net
    • Pierre.Dupont@yahoo.com

Etc. idem avec les autres adresses !
Lorsque « MichelDu42 » voudra envoyer un mail à « Pierre.Dupont », il utilisera sa machine (son ordinateur, smartphone, tablette etc.) pour se connecter à son serveur mail (on dit familièrement « se connecter à sa boite mail »).

Exemple, MichelDu42 se connectera à « sa boite mail » de Google, Gmail et enverra un courrier électronique à la « boite mail » SFR de Pierre.Dupond. Donc, de « MichelDu42@gmail.com » à « Pierre.Dupont@sfr.fr ».

Alors, ce principe s’appelle de la décentralisation. Chaque serveurs mails est capable de communiquer avec d’autres serveurs mail peu importe s’ils sont de la même société ou non, Google / SFR !
S’ils n’étaient pas décentralisés et donc, centralisés, « MichelDu42@gmail.com » ne pourrait envoyer un mail qu’à « Pierre.Dupont@gmail.com » sauf si ce dernier n’a pas de compte chez Google !

Vous imaginez donc le bordel si vous devriez avoir un compte chez chaque fournisseurs pour envoyer un courrier à d’autres utilisateurs…

En image ça donne ça :

« MichelDu42 », sur l’ordinateur « A » se connecte à son serveur mail « S1 » et écrit son eMail puis l’envoi à « Pierre.Dupont », donc au serveur mail « S2 ». Le serveur « S2 » dira à l’ordinateur « B » qu’il a un nouveau mail, « Pierre.Dupont » se connectera alors avec son ordinateur « B » ou bien avec son Smartphone « C » au serveur « S2 » afin de lire son courrier et y répondre le cas échéant.

De cette manière, si la machine « B » ou « C » est hors connexion, lorsqu’il retrouvera une connexion il pourra lire le courrier de « S2 », qui lui est allumé 24h/24 et 7j/7 !

Est-ce que « MichelDu42 » avec sa machine « A » peut directement envoyer un mail à la machine « B », par exemple, de « Pierre.Dupont », sans passer par « S1 » et « S2 » ?

Et bien oui, si sur l’ordinateur « A » il y a un serveur mail d’installer ainsi que sur l’ordinateur « B ». Mais aussi que l’ordinateur « A » et « B » restent allumer 24h/24 et 7j/7 ou que vous vous contactiez afin d’allumer les ordinateurs.

En effet, si l’envoi se fait en direct entre « A » et « B », si par exemple « B » est éteint, alors « A » mettra en attente le courrier et tentera de communiquer toutes les X minutes avec « B » jusqu’à ce que celui-ci soit allumé. Si « A » vient à s’éteindre et que « B » est allumé, alors « B » ne recevra jamais le courrier le « A ».

Alors que si vous utilisez les serveurs distants, si « S2 » est éteint, « S1 » tentera de communiquer toutes les X minutes avec « S2 » jusqu’à ce que celui-ci soit allumé, mais les machines « A », « B » et « C » peuvent être éteint aussi que cela ne posera pas de problèmes, ce sera un travail entre « S1 » et « S2 » !

Vous voyez ?

Juste avant de conclure ce billet, un dernier point important à savoir, c’est vraiment important !

Les serveurs sont des « Ordinateurs de quelqu’un d’autre », notez que Google par exemple, avec Gmail, filtre les courriers, il se permet même de les lires, c’est un logiciel que lit les courriers (un algorithme). Si Google peut lire les mails de sa plateforme, il peut ainsi donner accès à la NSA ou à la police ! Vos échange perdent donc en secret et respect de la vie privée.

Et ce n’est pas top !
Si vous utilisez un hébergeur de confiance, un service associatif, bien entendu, ces derniers peuvent aller lire vos mails, mais généralement ils ne le font pas par éthique et si la NSA ou la Police veut accéder à vos données, non seulement ils n’ont pas d’accords avec les associations, mais il leur est plus long et plus difficile d’y accéder, administrativement parlant.

Contrairement à ce que l’on peut vous faire croire, les vilains pirates, essaient rarement de pénétrer « S1 » ou « S2 », trop fort en sécurité, ils essaient plutôt d’accéder à « A », « B » ou « C » afin de se connecter à la boite mail.

Et pour finir, quel est le danger que Google, SFR, Free, Yahoo! ou encore la Police ou la NSA puisse lire mes mails ?

Tout simplement violer votre inimité, votre vie privée, tout ce qui est échangé ne vous regarde que vous et votre interlocuteur(trice). Imaginez que demain il y ait un agent de La Poste qui ouvre chaque courrier, les lits et vous les remets, vous crierez au scandale et vous auriez raison ! Imaginez qu’un agent de police lit aussi votre courrier avant de le déposer dans votre boite aux lettres, vous crierez à la dictature et au scandale, vous auriez raison !

Alors, pourquoi l’accepter lorsque c’est virtuel ? Votre vie privée ne vous regarde que vous, protégez-là !

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de